Survivre avant de rebondir ! Une enquête auprès de 4 400 entrepreneurs




Initiative France a mené une enquête auprès de 4 400 entrepreneurs, soutenus par les associations du réseau, entre le 26 novembre et le 13 décembre 2020.

La survie de leur activité est la grande priorité des entrepreneurs pour l'année 2021 ! Principaux enseignements de l'enquête Les entrepreneurs sont portés par un fort instinct de survie. L'impact de la crise sur l'activité des TPE est violent et des menaces durables pèsent sur leur avenir : un possible reconfinement, la baisse durable de la consommation des Français et le remboursement des prêts et reports de charges.

Les incertitudes pèsent sur le business et le moral des entrepreneurs : 1/4 ne savent pas s'ils pourront maintenir leur activité en 2021. Les entrepreneurs s'adaptent "en mode survie". 

Les confinements ont été des électrochocs : un tiers des personnes interrogées ont fait évoluer leur entreprise pendant la crise. La bascule numérique est amorcée en 2020. 1/3 des entrepreneurs ont développé leur activité en ligne pendant la crise, avec une proportion plus forte chez les moins de 30 ans.

Pour sauver leur activité et les emplois, les entrepreneurs ont besoin de visibilité financière et de soutien. Les entrepreneurs sont en danger d'impasse financière : 1/3 ne se sont pas du tout rémunérés en 2020 et 1/3 partiellement. Les prêts ne suffiront pas : 46 % des personnes interrogées estiment qu’il leur faut des subventions. Une envie de rebond envers et contre tout : la grande majorité des entrepreneurs ne regrette pas l'aventure de la création d'entreprise. 

 Les entrepreneurs sont engagés dans une bataille pour l'emploi, même si l'incertitude reste importante en 2021 : 34 % ne savent pas s'ils pourront préserver les emplois. En 2021, la bascule numérique sera plus massive.
La transition écologique n'est pas perçue, à ce jour, comme une opportunité dans la crise mais les entrepreneurs s'y montrent sensibles.


Commentaires